Les aléas du bio dans ma cuisine

les mites alimentaires dans le bio

Hello mes chats,

C’est la crise dans ma cuisine ces dernières semaines, de charmants compagnons ont décidé de prendre mes étagères pour un buffet géant…

Tout a commencé il y a plusieurs semaines, j’avais remarqué quantités de petits papillons rodant dangereusement dans mon appartement. La naiveté qui me caractérise a fait que dans un premier temps j’ai pris ces petites bêtes pour des moucherons ou des papillons de nuit, enfin bref rien d’inquiétant.

Plus tard une amie est passé à la maison et elle m’a dit: “euh Mathilde, t’es au courant que tu as des mites?” .. Horreur. Je pense que je suis restée bloquée quelques secondes, pétrifiée. J’avais passé une bonne semaine en compagnie de petites bêtes voraces. Comme mon placard à nourriture et ma garde robe sont placés côte à côte, j’ai pensé qu’elles s’attaquaient à mes chers et précieux vêtements.

Ni une, ni deux, je me rendais le lendemain au supermarché dévaliser le rayon anti-mites : boules de naphtaline, spray anti aérien et tout autre produit susceptible de résoudre mon problème.

Après avoir gazé deux trois fois mon appartement, littéralement vidé une bombe Raid format maxi et placé les répulsifs dans tous les endroits stratégiques (c’est à dire à chaque coin de l’appartement) les petites bestioles avaient disparu du paysage. Ouf.

Il ne leur a pas fallut deux jours pour refaire surface.

Honnêtement, à ce moment j’ai eu envie de faire comme dans la pub: “bon c’est pas grave on va déménager”. Au bord de la crise de nerf, je branchais frénétiquement mon aspirateur à chaque apparition. Puis, me calmais, allumais mon ordinateur et décidais de faire quelques recherches.

Euréka. Des mites alimentaires.

Bah oui, les aliments bio ne sont pas traité par définition. Et qui dit pas d’insecticide, dit potentiellement des oeufs de petites bêtes… Et en plus, les coquines savent ce qui est bon pour elles, alors le riz, les pates, le quinoa et tout ce petit bazar bio, elles s’en régalent. A tel point que les gens qui mangent bio depuis un moment sont tous informés du problème… J’aurai aimé être dans la confidence…

Dans une nouvelle crise de folie monomaniaque (et aidée de mon amie Inès que je remercie platement à nouveau ♥), nous avons vidé, jeté et javelisé tout ce qui avait pu être infecté (ou l’était déjà…). J’ai d’ailleurs failli vomir plusieurs fois. “Mais il y en la dedans ???” – “Oui Mathilde, il y a un papillon là”.. “Bordel, j’en ai mangé hier…”. Et en fait quand je dis aidée de mon amie, c’est un euphémisme. Inès je t’aime.

Après plusieurs recherches, et ames valeurs bobo bio écolos retrouvées (complètement perdues dans un instinct de survie), j’ai choisi de chasser les petites bébêtes grâce à de simples boites hermétiques et des diffuseurs imbibés d’huile essentielle de lavande. On peut aussi mettre les produits au congélateur pour détruire les oeufs.

Plus de papillons à l’horizon, et mes bons petits produits bios sont à l’abri :)

 

Se débarrasser des mites alimentaires

 

Et vous ça vous est déjà arrivé ?

Avez-vous des conseils et des astuces que j’ai oublié de mentionner ?

2 thoughts on “Les aléas du bio dans ma cuisine

  1. Coucou Mathilde ! C’est arrivé à ma sœur Audrey! Et pourtant elle n’est pas bio bio à fond.
    Dégoûtée comme toi quand elle a trouvé les bébêtes dans son bol de céréales alors qu’elle déjeunait ! Et de là elle en a trouvé les papillons et les larves dans tout son garde mangé, tous ces aliments…
    Effectivement la solution c’est de tout jeter et de tout ce que tu rachètes il faut virer les emballages d’origine et mettre tout sous boîtes hermétiques.
    Voilà voilà dernier mot: bon courage !!!
    Je te souhaite qu’elles ne reviennent pas !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *